33 – Comment organiser une dégustation de vin avec 10 euros par personne ?

Certaines des dégustations de vin que l’on me demande d’animer sont des événements de groupe, souvent pour des entreprises disposant d’un budget généreux alloué à des « exercices de consolidation d’équipe ». C’est amusant, et tout le monde dans la salle bénéficie définitivement de l’expérience de la dégustation de vins de spécialité ou de luxe qui coûtent plus cher que ce que nous sommes personnellement prêts à dépenser.

 

D’autres dégustations de vin, cependant, ont un budget très limité par invité, bien que mon objectif soit toujours de fournir une expérience œnologique spéciale et adaptée au public spécifique dans la salle. Ils sont également amusants et le paramètre défini d’un budget limité rend l’expérience d’hébergement intéressante et stimulante.

 

C’est sur ce dernier scénario — organiser une dégustation de vin en groupe avec un petit budget — que j’aimerais m’attarder dans cette mini-série. La première partie traite de trois principes directeurs pour chaque organisateur. Offres de la deuxième partie trois suggestions de vins blancs à inclure dans la dégustation, et La troisième partie couvre les vins rouges. Le dénominateur commun est une « ligne de passage », c’est-à-dire un fil d’intérêt présent et tissé dans chaque vin sélectionné.

 

Commençons par trois principes qui guideront votre organisation et votre sélection de vins.

 

Tout d’abord : demandez de l’aide à votre caviste local

 

Il ne s’agit pas seulement d’éduquer le personnel de votre caviste local. C’est plus qu’ils connaissent les vins qu’ils ont dans leur magasin à présent. Le timing est important si vous avez décidé d’organiser une dégustation à la dernière minute ou si la dégustation a lieu dans une ville ou un état différent de celui où vous vivez, où la disponibilité des choix de vins peut varier de ce à quoi vous êtes habitué. C’est mon expérience de gestion d’événements lorsque je dois me déplacer dans une ville dont je ne connais pas bien ou personnellement les cavistes ; ils ont sauvé la situation plus d’une fois.

 

Deuxièmement : Identifiez le sujet

 

Le principe d’organisation va loin. Il peut s’agir, simplement, de « Vins précieux à effet excessif » ou « Vins blancs inhabituels » ou « Vins de l’hémisphère sud ». Vous pouvez également verser et déguster des vins à l’aveugle et jouer à un jeu de devinettes sur le coût de chaque bouteille, son origine et sa variété. Ces questions mènent toujours à une conversation engageante et surprenante pendant la dégustation, surtout s’il y a suffisamment d’invités pour se diviser en équipes pour une compétition bon enfant. Astuce : gardez la révélation pour la fin, pour un effet dramatique complet. Gardez le score.

 

Il s’agit de construire un fil narratif qui tienne la dégustation. C’est un point d’orientation qui maintient la conversation de groupe sur la bonne voie tout en servant un objectif éducatif subtil sans être pédant.

Trois : Terminez sur une note « up »

 

C’est peut-être un « prix » pour l’équipe gagnante qui a deviné le prix du vin le plus proche. Ou peut-être est-ce une petite folie avec une bouteille spéciale que le groupe n’a pas encore essayée. Quoi que vous décidiez, terminez par « up ». C’est un peu comme la dégustation de vin en Bourgogne : si la règle un peu partout ailleurs est de déguster les vins blancs avant les rouges, certains producteurs bourguignons proposent à leurs convives leurs rouges avant les blancs. Comme ils l’ont expliqué lorsque je leur ai demandé pour la première fois, ils veulent laisser aux invités une sensation de vol, de légèreté lorsqu’ils sortent dans le monde.

 

Ensuite, nous examinerons trois exemples vins blancs à déguster en groupe avec un budget limité et l’histoire à leur sujet.